Home » Technologie »  Software » Windows 10 : l’OS universel ?

Windows 10 : l’OS universel ?

Tech Page One

Windows 10 : l’OS universel ?

 

La prochaine génération du système d’exploitation de Microsoft est en approche. Baptisé Windows 10 pour marquer une véritable rupture avec son prédécesseur Windows 8.1, le système est annoncé compatible avec tous les types d’appareils, fixes comme mobiles (PC, smartphones, tablettes, objets connectés…). 

Avec 1,5 milliard d’utilisateurs Windows dans le monde, le géant informatique se donne un objectif pour le moins ambitieux : offrir une solution qui réponde aux usages de chacun. Le nouvel OS, dont le lancement est prévu pour le 2nd semestre 2015, a pour ambition d’améliorer la productivité et la mobilité en misant sur une expérience d’utilisation commune pour tous les appareils présents dans l’entreprise : PC, téléphone ou tablette.

La nouvelle a de quoi réjouir les équipes informatiques du monde entier. Depuis l’avènement des terminaux mobiles, ces dernières doivent faire face à une hétérogénéité encore jamais vue dans les systèmes d’information avec une multitude de systèmes d’exploitation (Windows, Mac OS, iOS, Android…) et de formats (PC, tablettes, smartphones…). Chaque type de machine entraînant une maintenance particulière et des développements applicatifs spécifiques.

De nouvelles fonctionnalités orientées Expérience Utilisateur (UX)

Windows 10 : l’OS universel ?Le dénominateur commun des nouveautés de Windows 10 sera donc la convergence. Microsoft a repensé l’ergonomie de son interface pour s’adapter à tous les usages et tous les écrans, aussi bien fixes que mobiles.

Le nouveau Windows Store fournira des « Universal Apps » qui s’exécuteront sur tous les terminaux. Fini les silos qui pouvaient exister avec la génération Windows 8, Windows Phone 8 et Windows RT. Il n’y aura désormais plus de différence entre applications tactiles et logiciels de bureau. Les applications seront développées de manière unique à travers le SDK et s’adapteront aux spécificités de chaque terminal (taille d’écran, bureau, tactile, stylet…). Avec la fonction « Continuum ». Les appareils 2-en-1, mi tablette, mi-PC, seront dotés d’un système qui permettra de basculer automatiquement en mode tactile lorsque l’on détachera le clavier de son écran. Côté compatibilité, Microsoft souhaite toucher 90 % du parc informatique existant.

Autre nouveauté majeure, Windows 10 va embarquer le navigateur nouvelle génération Edge (nom de code Spartan), développé sous forme d’application universelle aux normes W3C. Il intégrera l’assistant personnel Cortana et offrira notamment la possibilité d’annoter des pages web puis de les partager. À noter que le navigateur IE11 sera encore présent, toujours dans le souci de garantir un maximum de compatibilité avec d’anciennes applications.

Résolument multitâche, Windows 10 entend favoriser la productivité des utilisateurs. Dans ce cadre, le menu Démarrer va faire son grand retour. Disponible à son emplacement habituel mais avec un design modernisé, il affichera la traditionnelle liste des programmes, enrichie à sa droite d’un espace « vignettes » customisable et redimensionnable, comparable à l’écran d’accueil Windows Phone. Un système de bureaux virtuels permettra de disposer de plusieurs espaces de travail en simultané, un bouton « Task View » affichera tous les programmes en cours d’utilisation  et la fonction « SnapAssist »  redimensionnera automatiquement les différentes fenêtres pour optimiser la lisibilité.

Une évolution simplifiée et une plus grande sécurité

Outre une plus grande homogénéité, Microsoft a pensé à d’autres grandes problématiques rencontrées par les administrateurs. La migration tout d’abord. Le passage à Windows 10 devrait être grandement facilité grâce à l’« Inplace Upgrade » (mise à jour individualisée) qui préservera automatiquement les applications, les paramètres et les fichiers existants. La gestion des mises à jour a par ailleurs été repensée en s’inspirant fortement du modèle SaaS (software as a service). Ainsi, la fonction nommée “Windows as a service” permettra de recevoir plus fréquemment des mises à jour qui seront adaptées aux spécificités des machines et des utilisateurs.

Enfin, la sécurité reste au cœur des priorités de Microsoft. Windows 10 va permettre d’améliorer la reconnaissance des utilisateurs avec l’implémentation native d’un système d’authentification forte à deux facteurs. Il sera par exemple possible d’utiliser son smartphone comme un des facteurs nécessaires à l’identification. Les environnements BYOD (Bring Your Own Device) seront également mieux protégés avec la possibilité pour l’équipe IT de contrôler l’accès distant à certaines applications et de séparer les données personnelles des données d’entreprise.  Dès lors qu’un appareil personnel se connectera au réseau interne, les informations accédées seront automatiquement chiffrées.

 

 

Karim Bousedra

Karim Bousedra

Karim Bousedra est en charge du Marketing Dell pour les solutions de poste de travail. Avant son passage au Marketing, il a été chef des ventes pour la France et l’Europe du sud dans différents segments clients. Spécialiste de l’évolution des postes de travail, et notamment de la mobilité, il en suit et décrypte les nouveaux usages et leurs impacts sur les entreprises françaises.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie,  Software