Home »  Technologie »  Datacenter » VM vs Conteneur : le match

VM vs Conteneur : le match

Tech Page One

Sécurité contre légèreté ? Compatibilité contre coûts ? Quels sont les avantages et inconvénients des machines virtuelles face à l’arrivée des conteneurs ?

Mai 2016, la virtualisation de serveur est à son apogée. Avec une valeur annuelle de 5,6 milliards de dollars et une augmentation de 5,7 % par rapport à 2015, le marché atteint un pic. Mais selon les analyses de Gartner, ce pic cache pour la première fois un recul des ventes, la croissance étant générée par la maintenance des systèmes en place. Avec des taux de virtualisation des serveurs qui dépassent allègrement les 75 % aujourd’hui dans les entreprises, la machine virtuelle est aujourd’hui un standard qu’il va être difficile de déloger.

Une technologie vient néanmoins faire de la concurrence à la sacro-sainte VM. Le conteneur fait une entrée fracassante dans les datacenter. L’analyste 451 Research estimait en 2016 le marché de la conteneurisation à 762 millions de dollars. Un chiffre bien éloigné de celui de la virtualisation serveur mais qui affiche une croissance effrénée de 40 % par an. D’ici 2020, le conteneur pourrait représenter 2,6 milliards de dollars. Le match ne fait donc que commencer. Voici les forces en présence.

VM vs Conteneur : le match

 

Denis Montillet

Denis Montillet

Actuellement en charge du marketing B2B chez Dell France, Denis Montillet pilote les initiatives stratégiques autour de la gestion des données, de la convergence, des technologies « software-defined » et du cloud.

Derniers articles:

 

Tags:  Datacenter,  Technologie,  Virtualisation