Home » Technologie »  Datacenter » Le SDN en 7 problèmes… et 7 solutions

Le SDN en 7 problèmes… et 7 solutions

Tech Page One

Les principes du software-defined network sont aujourd’hui bien connus. Mais quels bénéfices peut-on en tirer ? Voici 7 problèmes concrets que le SDN peut vous aider à résoudre.

Le SDN en 7 problèmes… et 7 solutions

Le pouvoir de contrôler, de modifier et de délivrer des ressources à la demande et ce depuis une console d’administration centralisée. C’est la promesse du software-defined network (SDN). Les systèmes d’information les plus performants s’adaptent au changement. Ils offrent une architecture virtualisée dont les composants peuvent être reconfigurés de manière illimitée. À l’heure où les réseaux se multiplient et se tournent de plus en plus vers le cloud, les entreprises tendent à s’éloigner de l’approche en silos qui prévalait aux avant les années 2000. Le SDN apparaît désormais comme l’architecture réseau de référence qui va permettre aux responsables informatiques de relever de nombreux défis.

1. COÛT

Le SDN a un impact direct sur le budget. Certains éléments qui le composent peuvent être trouvés en open source gratuitement. Le SDN permet de réduire à la fois le CapEx, en laissant les entreprises libres de ne plus investir dans des technologies propriétaires coûteuses, et l’Opex en réduisant les coûts d’exploitation grâce à la simplification et l’automatisation des tâches d’administration. Elles n’ont par ailleurs plus à investir de sommes importantes pour monter en capacité et peuvent acheter de nouveaux serveurs, switches ou routeurs au fur et à mesure que les besoins évoluent pour les ajouter au SDN en place.

2. ISOLATION

La technologie SDN peut isoler un serveur virtuel du reste des ressources IT. Cette séparation facilite le partitionnement des flux informatiques afin mettre en place une informatique bimodale et d’isoler les données sensibles des applications moins critiques.

3. RECRUTEMENT

La gestion des compétences est elle aussi facilitée. Comme le souligne IDC, les environnements réseau traditionnels nécessitent un personnel hautement qualifié, parfois difficile à recruter. Dans un environnement SDN, la gestion est basée sur les performances réclamées par les applications. Le contrôleur se charge par lui-même de configurer les ressources réseau pour obtenir le niveau de performances demandé. Si le déploiement du SDN nécessite des compétences et un accompagnement spécifiques, la gestion du réseau devient quant à elle bien plus simple.

4. DISPONIBILITÉ

Dans la mesure où le SDN fonctionne en virtualisant les dispositifs physiques, il devient possible d’effectuer des mises à jour ou opérations de maintenance bien plus rapidement qu’avec un réseau classique et sans interrompre le service. Une sauvegarde de la configuration peut également être réalisée à tout moment, de façon à la restaurer rapidement en cas de panne.

5. ÉLASTICITÉ

Le SDN nous permet d’atteindre un nouveau niveau de flexibilité. Les équipes IT rencontrent régulièrement des difficultés lorsqu’ils essayaient d’étendre les capacités de leurs matériels et logiciels, en raison du manque de standardisation ou de limitations imposées par les systèmes propriétaires. La SDN ouvre de nouveaux canaux grâce à l’exploitation de services web, nombreux à utiliser des interfaces de programmation (API) pour se connecter aux entreprises.

6. ADMINISTRATION

La modification physique des équipements réseau appartient au passé. Les outils d’administration SDN permettent de mettre en place des politiques d’automatisation basées sur des paramètres prédéfinis.

7. OUVERTURE

Les entreprises ne peuvent plus se permettre de travailler avec des technologiques propriétaires fermées. Comme indiqué par l’analyste IDC, le réseau doit faire preuve d’ouverture, pour exploiter librement les innovations susceptibles de soutenir les objectifs commerciaux de l’entreprise, sans être restreint par des contraintes matérielles.
Le software-defined constitue un bouleversement positif pour les entreprises dans la manière d’opérer leur réseau et de mettre ses capacités au service du métier. Loin d’être une problématique uniquement IT, le SDN engendrera in fine des bénéfices business pour la société.

 

Adrian Bridgwater

Adrian Bridgwater

Avec plus de vingt ans d’expérience dans la presse, Adrian est un journaliste spécialisé dans la technologie. Principalement, il rédigeait des analyses des nouvelles technologiques portant sur le développement de l’application logicielle « beat ». Il est présent dans le monde des médias également en tant qu’analyste, évangéliste technologique et consultant en matière de gestion de contenu. Il a passé une grande partie de ces dix dernières années en se concentrant sur l'open source, l'analyse de données et la business intelligence, le cloud, les appareils mobiles et la gestion de données.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie,  Datacenter,  Virtualisation