Home » Technologie »  Virtualisation » Réseau : les promesses de l’open-source

Réseau : les promesses de l’open-source

Tech Page One

Réseau : les promesses de l’open-source

 

Auparavant cantonnés à des systèmes propriétaires, les infrastructures réseaux accueillent aujourd’hui de plus en plus d’environnements open-source. Quelles promesses pour les futurs datacenters ?

Technologies propriétaires, cycles de développement longs, interopérabilité très limitée, le monde du réseau a longtemps souffert d’un certain manque de dynamisme, alors que le segment serveur n’a eu de cesse d’innover. La virtualisation a standardisé les équipements, fait naître de nouvelles fonctionnalités, optimisé l’utilisation des ressources et diminué les coûts.

« Alors, où en est la virtualisation des réseaux ? », s’interroge Éric Velfre, Directeur de la division entreprise de Dell en France. « Qu’en est-il des technologies SDN et NFV et vont-elles permettre de desserrer l’emprise des technologies propriétaires des acteurs historiques du marché ? ».

Pour surfer sur la vague et éviter de perdre des clients, certains fournisseurs intègrent aujourd’hui des technologies SDN et NFV au sein de leurs produits mais ne se démarquent pas de l’approche propriétaire qui enferme les entreprises. Des outils open-source comme  le protocole OpenFlow ou les systèmes Cumulus et Switch Light portent en revanche les promesses d’un réseau complètement ouvert fondé sur des technologies libres.

Liberté

Réseau : les promesses de l’open-sourceLe réseau ouvert est interopérable. Libre à l’entreprise d’opter pour les matériels et protocoles les plus avantageux en termes de coûts mais aussi d’acquérir de nouvelles solutions au fur et à mesure que ces besoins évoluent. Les responsables réseaux gagnent en souplesse et en agilité et peuvent ainsi s’aligner plus facilement aux besoins exprimés par les métiers.

Économies

Sortir d’un environnement propriétaire ouvre la porte à des fournisseurs concurrents. Et qui dit concurrence dit baisse de prix pour conserver la clientèle. Dans un environnement ouvert, les entreprises ont tout loisir de faire appel à différentes technologies et d’en changer lorsqu’une alternative plus intéressante se présente.

Personnalisation

Trois lettres vont changer le quotidien des administrateurs de réseaux ouverts : API (Application Programming Interface). Dans les environnements propriétaires, les développements spécifiques sont soumis à l’accord du fournisseur et engendre inévitablement des coûts supplémentaires. Les interfaces de programmation qui accompagnent les technologies open-source vont quant à elles permettre de personnaliser librement les solutions, jusqu’à obtenir le système qui répondra parfaitement aux besoins. Seule contrainte : disposer de l’expertise nécessaire pour réaliser ce type de développement.

Evolutivité

La logique propriétaire bride souvent l’innovation par son manque de compatibilité avec les dernières technologies disponibles. L’architecture ouverte s’adapte aux changements. Il n’est plus nécessaire de remplacer tout un parc d’équipement mais uniquement les composants obsolètes du datacenter, ouvrant ainsi la porte à une évolution beaucoup plus rapide de l’infrastructure.

 

 

Dell

Dell

La Revue de l’IT

Dans un environnement IT aussi complexe que passionnant, les responsables IT doivent réaliser au quotidien des choix décisifs pour leurs entreprises respectives. C’est pour accompagner les responsables du SI dans ce défi que Dell a conçu TechPage One. DSI, directions générales et métiers, et responsables opérationnels y trouveront des dossiers thématiques, des mises en perspective et des supports dynamiques en prise directe avec l’actualité IT pour appréhender au mieux les chantiers IT et prendre des décisions pleinement qualifiées.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie,  Virtualisation