Home » Technologie »  Software » Windows 10 : pourquoi attendre ?

Windows 10 : pourquoi attendre ?

Tech Page One

Windows XP en fin de vie, enthousiasme plus que modéré pour Windows 8… Microsoft mise sur Windows 10 pour prendre la relève. L’éditeur de Redmond mise aussi sur les entreprises en dotant son système d’exploitation d’atouts que les professionnels apprécieront.

Window 10 : pourquoi attendre

La bonne santé d’un parc informatique repose sur la bonne exécution de nombreuses tâches d’administration. Aujourd’hui, ces tâches sont multipliées par le nombre d’appareils et de systèmes d’exploitation différents qui cohabitent au sein du système d’information : PC, portables, smartphones, tablettes, hybrides… Conscient du cauchemar vécu par les administrateurs et de la complexité croissante de leur travail, Microsoft propose une nouvelle approche de son OS qui répond aux problématiques actuelles des entreprises et qui devrait inciter les DSI à songer dès à présent à leur plan de migration.

Un système d’exploitation pour tous les terminaux

Avec Windows 10, Microsoft propose un système d’exploitation dont les fonctions du noyau sont identiques sur PC, tablettes, smartphones ou objets connectés. Une unité qui permet aux éditeurs de créer des Universal Apps. Les applications développées pour Windows 10 s’exécutent non seulement sur tous les terminaux, tactiles ou non, mais s’adaptent à leur support (format d’écran, résolution, orientation, clavier tactile, stylet…). La fonction baptisée Continuum agit dans l’ombre pour modifier l’interface en fonction du périphérique et du contexte : une tablette hybride déconnectée de son socle-clavier passe automatiquement en environnement tactile, idem pour ses applications. Et pour accéder aux applications, sur site ou dans le cloud, tout client Windows 10 pourra automatiquement joindre Active Directory et Azure Active Directory et bénéficier des fonctions de SSO (Single Sign-On).

Une administration automatisée et flexible

Le casse-tête des mises à jour est désormais de l’histoire ancienne grâce à l’approche “Windows as a Service” à la carte. Ces mises à jour en mode SaaS parviendront sans intervention sur les postes de travail et selon les particularités de chaque terminal. L’aspect “à la carte” séduira les DSI qui auront la liberté de choisir entre plusieurs modes de mise à jour : immédiate, décalée de quelques mois ou sous la forme de masters. L’entreprise établira des groupes de machines auxquels appliquer les politiques prédéfinies. Et chaque terminal pourra changer de groupe selon l’évolution des besoins.

MDM et sécurité encore renforcés

L’avènement du BYOD (Bring Your Own Device) génère une difficulté supplémentaire pour gérer les terminaux personnels des employés. Microsoft a donc ouvert les API de Windows 10 afin de faciliter l’accès des outils tiers aux fonctions de Mobile Device Management : effacement à distance sur le terminal en cas de perte ou de vol, profils VPN, accès conditionnels, gestion des certificats (Simple Certificate Enrollment Protocol), Device Lockdown (mode kiosque), etc. Grâce à l’Enterprise Data Protection, l’utilisateur enregistre tout document comme professionnel ou personnel. Et la DSI décide des politiques à appliquer : ouverture, lecture, modification, envoi par email, etc. En outre, la fonction Device Guard oblige le terminal à n’exécuter que les applications jugées sans risque par la DSI.

Pour répondre aux attentes de sécurité, d’autres fonctions ont également été ajoutées. Ainsi, Microsoft Passport utilise des puces TPM pour stocker les clés privées de certificats. L’utilisateur s’authentifie via un code PIN ou un moyen biométrique. Parmi ces solutions, Windows Hello apporte la reconnaissance faciale, de l’iris ou par l’empreinte digitale afin de déverrouiller le terminal.

Simplifier la migration

Enfin, l’évolution d’un système d’exploitation vers un autre marque forcément une rupture. Afin de simplifier au maximum la migration, Microsoft a développé Inplace Upgrade. Cette fonction de mise à jour individualisée permet à chacun de préserver ses paramètres, fichiers et applications existants.

Cerise sur le gâteau : les applications sous Windows 7 et Windows 8 restent compatibles aussi bien en 32 bits qu’en 64 bits ! Faire évoluer les systèmes d’exploitation de terminaux professionnels n’est certes pas une opération anodine. Cependant, avec Windows 10, Microsoft a des arguments pour faciliter la décision des DSI.

 

Karim Bousedra

Karim Bousedra

Karim Bousedra est en charge du Marketing Dell pour les solutions de poste de travail. Avant son passage au Marketing, il a été chef des ventes pour la France et l’Europe du sud dans différents segments clients. Spécialiste de l’évolution des postes de travail, et notamment de la mobilité, il en suit et décrypte les nouveaux usages et leurs impacts sur les entreprises françaises.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie,  Software