Home » Technologie » Cloud Computing » Multi-cloud, multi-stockage ?

Multi-cloud, multi-stockage ?

Tech Page One

Les utilisateurs de services cloud ont le choix entre plusieurs services de stockage : des plateformes 100 % cloud aux systèmes hybrides, en passant par les baies flash, les systèmes hyperconvergés et les applications de sauvegarde. Comment y voir clair pour faire le meilleur choix ? Décryptage des avantages de ces solutions aux caractéristiques bien spécifiques.

Multi-cloud, multi-stockage ?

Lorsque l’on a commencé à parler d’informatique en nuage, les entreprises ont testé le marché au travers d’un seul et unique fournisseur de services cloud. Mais à mesure que les offres hébergées ont gagné en maturité, leurs derniers doutes se sont estompés et elles en viennent aujourd’hui à déployer leurs services sur plusieurs nuages complémentaires. Ce qui n’est pas sans susciter de nouvelles questions pour les DSI qui souhaitent stocker et sauvegarder toutes les données hébergées, si besoin en associant plusieurs systèmes et services de stockage !

1. Les baies 100 % flash

Nés sur le marché grand public, notamment dans les baladeurs et disques externes, les systèmes de stockage à base de mémoire Flash n’ont pas tardé à convaincre aussi les entreprises, séduites par les possibilités d’accélération des traitements des données qu’ils autorisent, mais aussi par leur fiabilité et un coût total de possession (TCO, pour « Total Cost of Ownership » en anglais) relativement faible. La plupart des grands fournisseurs de systèmes de stockage n’ont pas tardé à se lancer. Ils ont ajouté à leurs gammes de nouvelles baies 100% flash. Lesquelles sont appréciées des DSI en quête de solutions ultra-rapides pour le stockage de tous types de données.

2. Les services de stockage 100 % cloud

Les DSI n’en sont pas moins nombreux à s’être laissés convaincre par des services de stockage entièrement online, comme Amazon Web Services, Microsoft Azure ou Rackspace. Principal avantage : les plateformes de stockage offrent une alternative bon marché aux baies « conventionnelles ». Bémol : elles sont difficiles à utiliser et à administrer lorsqu’il s’agit de stocker des données distribuées dans les environnements multi-cloud. L’entreprise est dès lors obligée d’investir dans un nouveau système d’administration en mesure de l’aider à superviser et gérer la totalité des espaces de stockage en ligne.

3. Les applications de sauvegarde

Pour les particuliers équipés de smartphones tournant sous Android ou iOS, il est désormais habituel de faire des sauvegardes régulières sur des services hébergés comme Google Drive ou iCloud. Ces systèmes n’ont pas tardé à faire des émules chez les pros, où des sauvegardes de données sont aussi de plus en plus en plus souvent effectués sur des plateformes dédiées, telles Box ou Dropbox. Ces offres sont faciles à prendre en mains. Mais la question est de savoir si elles sont suffisamment robustes pour gérer les multiples défis posés par l’émergence des environnements multi-cloud.

4. Le stockage hybride

Suivant l’adage qu’il est préférable de ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier, les configurations hybrides sont aussi prisées : elles mêlent des espaces de stockage cloud et des équipements de stockage déployés sur site. La stratégie courante est de sauvegarder et d’archiver les données les plus sensibles, en lien avec la propriété intellectuelle de l’entreprise, sur les baies de stockage internes, tandis que les données les moins critiques sont pour leur part expédiées vers les plateformes de stockage cloud. Des stratégies efficaces, notamment, pour traiter les masses importantes de données liées aux nouvelles applications de « big data ».

5. Les systèmes hyperconvergés

Les systèmes de stockage hyberconvergés font le « buzz » depuis plusieurs années. Mais rassurez-vous, il ne s’agit pas d’un énième concept à la mode, dépourvus d’applications concrètes. Dans un monde où se multiplient les charges de travail (workloads) virtualisées, le stockage hyperconvergé tend même à devenir la norme. Le principe est assez simple : il s’agit de réunir et de mutualiser tous les espaces de stockage et les workloads virtualisés dans un seul et unique système. Lequel est ainsi en mesure d’absorber très rapidement les pics de charge.

Reste qu’en matière de cloud, rares sont les entreprises à n’utiliser qu’une seule des 5 grandes solutions de stockage précitées. Et c’est tant mieux : une société a tout intérêt à diversifier ses points de stockage et à déployer plusieurs systèmes de sauvegarde en ligne aussi partagés et évolutifs que possible, à condition néanmoins de mettre en place les solutions d’administration adaptées.

 

Maxwell Cooter

Maxwell Cooter

Max est un journaliste indépendant qui s’intéresse à une grande variété de sujets liés à l’informatique. Il a été le rédacteur en chef et le fondateur de Cloud Pro, l'une des premières publications dédiées au cloud. Il a également fondé et écrivait pour Techworld d'IDG après avoir été le rédacteur en chef de Network Week. En tant que journaliste pigiste, il travaillait pour IDG direct, SC Magazine, Computer Weekly, Computer Reseller News, Internet magazine, PC Business World et bien d'autres. Il a également participé à de nombreuses conférences et a été commentateur de la BBC, ITN et de la version online de la chaîne CNBC.

Derniers articles:

 

Tags: Cloud Computing, Convergence, Technologie