Home » Technologie » Création – Recherche – Ingénierie » Design : 5 usages détonants de la réalité virtuelle

Design : 5 usages détonants de la réalité virtuelle

Tech Page One

Les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée sont désormais suffisamment mûres et sophistiquées pour agir sur la façon dont sont conçus et visualisés les nouveaux produits.

Design : 5 usages détonants de la réalité virtuelle

Enfin abordables, les technologies de réalité virtuelle (VR, pour « Virtual Reality » en anglais) et de réalité augmentée (AR, pour « Augmented Reality) ont atteint un niveau de maturité suffisant pour intéresser un grand nombre d’entreprises. Le phénomène ne se limite plus seulement à l’industrie du gaming et des jeux vidéo. Mais il intéresse aussi de près toutes les sociétés qui interviennent dans le design et la conception. Voici 5 champs d’action que la VR et l’AR devraient faire évoluer très prochainement.

1. Visualiser plutôt que conceptualiser

Dans le contexte professionnel, les technologies de réalité virtuelle permettent de créer des univers entièrement fictifs dans lesquels les produits et les services peuvent être conçus, évalués et testés. Pour les designers, cela se traduit par un travail beaucoup plus tangible, avec la possibilité de vérifier en temps réel les impacts et les évolutions potentiels des développements en cours. Avec la réalité virtuelle, les concepts et modèles de produits peuvent être testés de façon plus poussée et réaliste. Les résultats d’une enquête menée par l’Architectural Review, une revue sur l’architecture, témoignent d’ailleurs d’un bon niveau d’adoption des technologies de réalité virtuelle dans la profession : 20 % des architectes utiliseraient actuellement des technologies VR. Quels sont les avantages ? Ils peuvent plus facilement présenter leurs créations à des clients potentiels et veiller à ce que les modifications demandées soient appliquées sans tarder.

2. Constituer des équipes virtuelles

Les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée facilitent la constitution de grandes équipes réunissant des designers, bien sûr, mais aussi des spécialistes des produits, des développeurs, des dirigeants… Tous sont en mesure d’échanger à distance sur les modèles 3D des produits en cours de création. La réalité virtuelle les aide à explorer le modèle du produit sous tous les angles, tandis que la réalité augmentée leur permet de le placer virtuellement dans le monde réel.

L’important est de comprendre qu’en tant qu’êtres humains nous sommes tous nativement des créatures 3D ! Il nous est donc plus facile de travailler et d’échanger dans les environnements en trois dimensions auxquels nous sommes le plus habitués.

“Certains fabricants automobiles commencent à proposer de tester virtuellement leurs véhicules avant que ceux-ci ne soient sortis.”

3. Créer un showroom numérique

La réalité virtuelle a le potentiel de changer en profondeur la façon dont les prospects et clients découvrent les produits. À mesure qu’elles se démocratisent, les technologies associées pourront en effet être utilisées par les designers pour qu’ils puissent exposer leurs créations dans des showrooms digitaux ou virtuels. Ce faisant, les premiers retours des particuliers et professionnels pourront être enregistrés et pris en compte en direct par les équipes créatives, impliquées dans des processus de conception de plus en plus collaboratifs. Parmi les précurseurs, certains fabricants automobiles commencent à proposer à leurs clients de tester virtuellement la conduite de leurs prochains véhicules, bien avant que ceux-ci ne soient sortis des lignes de production.

4. Augmenter l’humain

Mais ne nous trompons-pas, ce sont sans doute les utilisateurs eux-mêmes qui expliquent pourquoi VR et AR ont le vent en poupe dans le design. La plupart d’entre eux sont déjà équipés de smartphones sophistiqués dotés de GPS, de capteurs de mouvements et d’appareils photos. Ils se sont donc habitués à ce que des données (de tous types) puissent être superposées sur des vues du monde réel obtenues au travers de la caméra de leur smartphone.

Cette tendance devrait encore s’accentuer, avec l’arrivée de nouveaux systèmes d’affichage qui intègrent des technologies de réalité augmentée et utilisent des interfaces homme-machine pour fluidifier les échanges de données.

5. Transformer les OIV

Enfin, après avoir essaimé dans les secteurs des jeux et des biens de consommation et d’équipements, les technologies de réalité virtuelle et de réalité augmentée font également leur chemin dans des secteurs d’activité plus critiques, comme les opérateurs d’importance vitale (défense, santé, énergie…). Ce sera notamment le cas avec les nouveaux outils de visualisation photoréalistes qui pourront par exemple être exploités à des fins de formation pour les utilisateurs finaux et qui transformeront les processus de développement et de production des fournisseurs.

Mais s’il est possible d’envisager un tel avenir, il reste à voir comment les technologies pourront interopérer avec les réseaux de neurones artificiels liés au machine-learning ou avec l’informatique quantique. La question peut sembler futuriste. Mais c’est bien un sujet sur lequel nous allons être amenés à travailler plus vite qu’on ne le pense !

 

Benoit Bastien

Benoit Bastien

Benoit Bastien est spécialiste des stations de travail depuis 2006. Après avoir mis son expertise au service de différents constructeurs, il est aujourd'hui responsable de l'activité workstation entreprises chez Dell. À ce titre, il accompagne de nombreux projet liés à la création 3D. Il est titulaire d'un master en management IT de l'ESC Clermont.

Derniers articles:

 

Tags: Création – Recherche – Ingénierie, Technologie,  Software