Home »  Technologie » Convergence » Demain, tous Software-Defined ?

Demain, tous Software-Defined ?

Tech Page One

Le logiciel a-t-il définitivement pris le pas sur les infrastructures ? L’aspiration à un pilotage des ressources intuitif et aussi souple qu’une application gagne en tout cas du terrain. Pour réaliser vos premiers pas vers le Software-Defined, il vous faudra un peu d'analyse, une touche d'évaluation et un soupçon de remplacement.

Demain, tous Software-Defined ?

Toute société est aujourd’hui une entreprise technologique. Quel que soit la taille ou le secteur d’une organisation, la donnée doit être au cœur de sa stratégie, le logiciel au centre de ses opérations, le cloud à la base de sa croissance. Les entreprises qui ont passé le cap sont entrées dans un monde d’efficacité et d’agilité, peuplé de services délivrés depuis ce qu’on appelle aujourd’hui les Software-Defined Datacenter (SDDC, ou Datacenter piloté par logiciel). Pour les autres, la voie est toute tracée.

Analyser : la chasse au bloatware

Avant d’entamer le voyage vers le SDDC, il est primordial de savoir d’où l’on vient. La première étape consistera donc à réaliser une analyse précise de la plateforme IT existante. Deux cibles doivent faire l’objet d’une attention toute particulière : les bloatware et le shadow IT. L’efficacité du SDDC vient notamment de sa capacité à visualiser et contrôler l’intégralité des composants IT de façon centralisée. Ces deux phénomènes nuisent à l’un comme à l’autre. Le bloatware, ce programme inutile, souvent installé par défaut, et gros consommateur de ressources, peut donner une fausse estimation de la puissance nécessaire. Le shadow IT quant à lui, est par définition à l’opposé de la notion de contrôle induite dans le SDDC. Plus le SI sera allégé de ces invités superflus, plus la migration vers un nouvel environnement sera facilitée.

Évaluer : penser à demain

Deuxième information à connaître avant de prendre la route : les ressources dont les divisions métier ont besoin pour atteindre leurs objectifs. Le Software-Defined Datacenter va permettre de mettre en place des processus automatiques de provisionnement et de gestion de ces ressources. Ce afin de pouvoir répondre beaucoup plus rapidement à un nouveau besoin ou faire face à une hausse ponctuelle d’activité. Cela ne doit toutefois pas se faire sans un minimum de supervision. Il est donc nécessaire de faire appel à des outils de mesure capables d’évaluer le niveau de performance requis par les métiers, afin de mettre en œuvre à la fois les ressources et les règles de consommation adaptées. Une fois le SDDC en production, ces outils seront utiles afin de suivre son fonctionnement.

Remplacer : saisir l’opportunité

Le SDDC est une transformation globale du centre de données qui va amener à revoir les processus en place, à déployer de nouvelles solutions d’administration et à configurer un ensemble matériel cohérent. Dans leur voyage, les entreprises rencontreront inévitablement des éléments du système d’information qui ne pourront nativement s’intégrer à la nouvelle infrastructure. Ces composants seront de probables candidats à un remplacement. Ce changement, même s’il fait partie intégrante de tout processus de migration, doit toutefois être le moins brutal possible possible pour l’entreprise. Idéalement, le passage au SDDC viendra donc s’intégrer dans le cycle de vie naturel du matériel. Lorsque la société entame un projet de renouvellement de ces équipements, la transition vers le software-defined pourra naturellement venir se greffer à la réflexion.

 

Adrian Bridgwater

Adrian Bridgwater

Avec plus de vingt ans d’expérience dans la presse, Adrian est un journaliste spécialisé dans la technologie. Principalement, il rédigeait des analyses des nouvelles technologiques portant sur le développement de l’application logicielle « beat ». Il est présent dans le monde des médias également en tant qu’analyste, évangéliste technologique et consultant en matière de gestion de contenu. Il a passé une grande partie de ces dix dernières années en se concentrant sur l'open source, l'analyse de données et la business intelligence, le cloud, les appareils mobiles et la gestion de données.

Derniers articles:

 

Tags: Convergence,  Datacenter,  Technologie,  Virtualisation