Home » Technologie »  Datacenter » Les nouvelles pierres angulaires du réseau

Les nouvelles pierres angulaires du réseau

Tech Page One

Pour faire face à la digitalisation des entreprises, ouverture, interopérabilité et agilité doivent être les nouveaux maîtres-mots du réseau.

Les nouvelles pierres angulaires du réseau

C’est un fait, les réseaux sont complexes : des architectures, des standards, des mécanismes et des procédures dont l’assemblage visent à guider les flux de données à travers une toile mondiale. Tous ces éléments sont conçus pour offrir puissance et contrôle. Mais une autre voix se précise. Face à des infrastructures propriétaires complexes, les standards ouverts s’imposent comme le choix logique et ce pour plusieurs raisons.

#1 – Un internet ouvert pour des réseaux ouverts

Le réseau moderne est un réseau ouvert sur le web. Internet s’est construit en grande partie sur des standards réseau ouverts. De plus, le travail du W3C a toujours consisté à définir une plateforme web ouverte, permettant aux développeurs de créer des expériences interactives riches, alimentées par de vastes magasins de données et disponibles sur n’importe quel appareil. Les quatre « grandes tendances » technologiques d’aujourd’hui, que sont le cloud, le big data, la mobilité et les réseaux sociaux, s’inscrivent dans cette logique et reposent sur des canaux intrinsèquement connectés. Bâtir des réseaux fermés autour de cette base fondamentalement ouverte semble donc peu rationnel.

#2 – Une flexibilité au service du métier

Faire une modification sur un réseau d’entreprise (ajout d’un nouvel équipement ou d’une nouvelle application par exemple) a toujours été un exercice long et difficile. Celui-ci est habituellement géré manuellement par une équipe spécialisée d’ingénieurs réseau. Les exigences de plus en plus fortes des métiers obligent néanmoins les équipes IT à revoir leurs processus. « Les changements doivent s’effectuer rapidement, de préférence automatiquement et en adéquation avec les applications du réseau, explique l’institut IDC. L’introduction de nouveaux services dans le réseau devrait être automatisée et accélérée. Ainsi, les réseaux doivent évoluer d’une flexibilité statique à une flexibilité dynamique. »

#3 – Découpler pour plus de liberté

Pour IDC, le monde du réseau traverse une période de changements significative. Le cabinet d’analyse soutient que le marché du réseau est probablement le seul environnement IT actuel où systèmes d’exploitation et matériels sont toujours étroitement associés et dans lequel l’enfermement propriétaire représente un problème majeur. Si le couplage matériel/logiciel était justifié il y a quelques années, nous savons aujourd’hui que dissocier les ressources informatiques est une étape clé pour être capable de faciliter l’évolution et d’innover en continu sans être freiné par une incompatibilité.

#4 – Nouvelles missions, nouveaux réseaux

Aujourd’hui, les réseaux ont une fonction radicalement différente de celle attribuée à leurs prédécesseurs. Le réseau doit être à l’image du business : agile. Jamais figé, il doit être constamment mis à jour au fur et à mesure de l’évolution des besoins ou de l’avancé d’un projet. Entre les nouvelles technologies de traitement temps-réel, les nouvelles approches de déploiement continu (continuous delivery), l’exploitation de services cloud ou encore le déploiement d’appareils mobiles, le réseau est devenu un enjeu opérationnel crucial pour les entreprises. Un nouveau rôle qui implique une nouvelle approche où le cloisonnement matériel n’a pas sa place.

 

Adrian Bridgwater

Adrian Bridgwater

Avec plus de vingt ans d’expérience dans la presse, Adrian est un journaliste spécialisé dans la technologie. Principalement, il rédigeait des analyses des nouvelles technologiques portant sur le développement de l’application logicielle « beat ». Il est présent dans le monde des médias également en tant qu’analyste, évangéliste technologique et consultant en matière de gestion de contenu. Il a passé une grande partie de ces dix dernières années en se concentrant sur l'open source, l'analyse de données et la business intelligence, le cloud, les appareils mobiles et la gestion de données.

Derniers articles:

 

Tags:  Datacenter,  Virtualisation