Home »  Technologie »  Datacenter » 5 innovations qui vont transformer les datacenters

5 innovations qui vont transformer les datacenters

Tech Page One

5 innovations qui vont transformer les datacenters

 

Des machines plus intelligentes, des environnements intégralement virtualisés ou encore des infrastructures convergées, tour d’horizon des principales innovations qui vont changer le visage de vos datacenters.

Les choses vont vite dans les datacenters. D’année en année, l’apparition de nouvelles solutions IT pousse les DSI à remettre en question les infrastructures en place. Ces derniers ont donc le regard constamment tourné vers l’innovation, à la recherche de la technologie qui viendra transformer leur système d’information. Voici 5 pistes à explorer.

Machine learning

5 innovations qui vont transformer les datacentersLe machine learning ou apprentissage automatique en français, est un constante progression. Actuellement porté par de grands acteurs, il devrait rapidement trouver sa place dans de nombreux datacenters. Des géants comme Google et Facebook se sont en effet déjà emparés de la question. Le premier est déjà dans le concret et laisse le soin à un serveur le soin d’analyser une vingtaine de variables sur la consommation énergétique de ses centres. En accumulant et croisant une grande quantité d’informations sur la température de l’air extérieur, le taux d’humidité ou le taux d’utilisation des serveurs, le système est capable d’apprendre comment  améliorer la performance énergétique. L’intelligence artificielle peut ensuite les mesures nécessaires, comme ajuster le refroidissement en temps-réel par exemple, pour optimiser le PUE (Power Usage Effectiveness) et générer une diminution des coûts. Une initiative qui devrait donner des idées à bien d’autres opérateurs de datacenters.

Software-Defined Datacenter

Les avantages des environnements virtualisés sont aujourd’hui bien connus : souplesse et simplicité d’administration, économies, disponibilité… La virtualisation est devenue la norme dans le monde du serveur et les choses avancent également côté stockage et réseau. L’intelligence logicielle va piloter de plus en plus les infrastructures matérielles pour en tirer le maximum de productivité et d’efficacité tout en réduisant les coûts, grâce notamment à l’utilisation d’équipements standard et ouverts en lieu et place de solutions propriétaires. Selon une étude du cabinet Research and Markets, le marché du software-defined datacenter devrait passer de 21,8 milliards de dollars cette année à plus de 77 milliards dans 5 ans.

Internet des objets

Le nombre d’appareils connectés va inévitablement exploser dans les années à venir. Des milliards de terminaux vont échanger des volumes toujours plus considérables d’informations et s’appuyer pour cela sur une infrastructure informatique qui devra être capable de tenir la charge. Selon des chiffres publiés par IDC, les ressources consommées par l’internet des objets (IoT, internet of things) vont croître de 750 % sur une période allant de 2014 et 2019. L’agilité requise pour absorber ces déploiements massifs d’appareils connectés sera donc le moteur des investissements à venir dans les centres de données. « Étant donné le nombre d’objets connectés et le volume de données généré, les entreprises vont devoir se concentrer sur les besoins informatiques de ces services IoT, explique Rick Villars, vice-président datacenter et cloud chez IDC. Cette transformation ne devra pas se limiter à quelques serveurs ou périphériques de stockage mais bien à l’ensemble du datacenter ».

 Hyper-convergence

Simplifier l’IT. Mettre fin aux architectures en silos. Améliorer les performances. Les professionnels de l’IT examinent de près les promesses de l’hyper-convergence. Le rapprochement au sein d’un même matériel des capacités de calcul et de stockage permet d’en faciliter l’administration tout en réduisant les phénomènes de latence provoqués par l’éloignement physique des deux infrastructures. La virtualisation de ces deux couches ainsi que de la partie réseau, associée à des fonctions avancées de gestion, donne une appliance prête à l’emploi et hautement évolutive qui séduit de nombreuses équipes informatiques. En déployant une seule infrastructure, il devient possible d’offrir toutes les ressources nécessaires à la mise en œuvre d’une nouvelle application métier ou à l’ouverture d’une nouvelle filiale distante par exemple.

Solid-State Drives

Le stockage flash n’est plus vraiment une nouveauté. Ce qui change en revanche, c’est son coût.  Les performances des SSDs se payaient auparavant au prix fort. Il est désormais possible de profiter de la puissance de flash pour un TCO quasiment identique à celui du disque mécanique. Sans aller nécessairement jusqu’au full-flash, une large part des entreprises va intégrer dans les mois qui viennent une part de SSDs dans leur infrastructure de stockage. Elles sont 82 % à y percevoir des opportunités. Les environnements hybrides, mêlant disques traditionnels et flash, associés à des technologies de tiering, devraient rapidement s’imposer dans les datacenters.

 

 

Sylvain Bloche

Sylvain Bloche

Après une expérience de huit ans en tant que responsable commercial dans l’industrie des télécommunications et du réseau, Sylvain Bloche s’est tourné vers le marketing. Entré chez Dell en 2007, il dirige aujourd’hui les équipes marketing, du poste client aux solutions Entreprises, en passant par le logiciel et les services.

Derniers articles:

 

Tags:  Datacenter