Home » Technologie » Et si on se passait du cloud ?

Et si on se passait du cloud ?

Tech Page One

« Du cloud dans mon entreprise ? Non merci. » Soit. Mais face à une concurrence toujours plus agile, attention aux conséquences du statu quo dans les systèmes d’information. Car c’est tout le business qui pourrait en pâtir.

Et si on se passait du cloud ?

Ce n’est pas un secret : les entreprises les plus performantes sont celles qui savent s’adapter aux évolutions de leur époque. Et ce même si parfois, cette évolution peut être foudroyante. Il suffit de voir comment un nouveau venu comme Uber a bouleversé le marché des taxis, forçant des compagnies établies depuis des années à remettre en question leur business model.

Pour les entreprises qui ne parviennent pas à s’adapter, la chute peut être difficile. La chaîne de location de DVD Blockbuster Video et le spécialiste de la photographie Kodak, sont souvent cités comme exemples de firmes qui n’ont pas vu le changement arriver et se sont révélées incapables de s’y adapter. Dans les deux cas, les sociétés ont vu leurs résultats s’effriter jusqu’à la faillite.

Plus cloud, plus agile

Cette fameuse capacité à anticiper le changement passe inévitablement par le service IT. Ces 30 dernières années, l’informatique a traversé nombre de bouleversement, de l’unité centrale aux serveurs, à l’avènement de l’Internet, la croissance de la virtualisation et du cloud et l’explosion de la mobilité. À chaque fois, les responsables informatiques ont dû et su intégrer ces changements radicaux, remettre en question leurs systèmes et porter l’entreprise vers l’avant.

“Les entreprises qui ont des difficultés à absorber un changement
dans leur activité se sont peu tournées vers le cloud.”

Aujourd’hui, le cloud est la clé. L’informatique en nuage est le véritable baromètre du changement. Les entreprises qui ont été capables de se délester peu à peu de leurs centres de données il y a une décennie pour quelque chose de plus moderne, flexible et dynamique, sont aujourd’hui celles qui font la course en tête.

Les chiffres parlent d’eux même. Selon IDC, 40 % des compagnies dont le service informatique sait parfaitement s’adapter au changement sont celles qui ont adoptées le cloud et su transformer les manières de fonctionner de la compagnie. Parmi celles qui admettent avoir des difficultés à absorber un changement dans leur activité, seulement 26% se sont tournées vers le cloud.

Une question d’organisation

Attention toutefois à ne pas prendre le cloud pour la solution miracle. Il est tentant de penser que déployer toute une gamme de services cloud public sera suffisant pour répondre à tous les besoins métier. L’adoption d’une telle solution peut effectivement permettre de régler très rapidement et efficacement un besoin immédiat. Mais cela ne constitue pas une stratégie sur le long terme. Dans la grande majorité des cas, le voyage vers le cloud réclamera une étape de transition avec la mise en place d’une infrastructure hybride capable d’associer la souplesse du public avec la sécurité du privé, mais aussi d’assurer la bonne intégration avec les systèmes existants, notamment ceux développés en interne.

Quel que soit leur secteur d’activité, les compagnies ne doivent par ailleurs pas se reposer uniquement sur la technologie, mais s’assurer que la structure interne de l’entreprise est suffisamment dynamique pour aborder sereinement les évolutions de l’environnement de travail. Adapter son service informatique aux nouvelles exigences business n’est pas chose facile car cela implique d’abandonner certaines habitudes et de sortir parfois de sa zone de confort. Mais ne pas s’adapter aux changements technologiques peut avoir de graves conséquences. Demandez à Blockbuster Video ce qu’ils en pensent.

 

Max Cooter

Max Cooter

Max est un journaliste indépendant qui s’intéresse à une grande variété de sujets liés à l’informatique. Il a été le rédacteur en chef et le fondateur de Cloud Pro, l'une des premières publications dédiées au cloud. Il a également fondé et écrivait pour Techworld d'IDG après avoir été le rédacteur en chef de Network Week. En tant que journaliste pigiste, il travaillait pour IDG direct, SC Magazine, Computer Weekly, Computer Reseller News, Internet magazine, PC Business World et bien d'autres. Il a également participé à de nombreuses conférences et a été commentateur de la BBC, ITN et de la version online de la chaîne CNBC.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie