Home » Technologie » Cloud Computing » Public, privé, hybride, quel cloud est fait pour vous ?

Public, privé, hybride, quel cloud est fait pour vous ?

Tech Page One

En matière d’informatique, il n’existe pas de solution idéale. En revanche, dans le cloud, il est heureusement possible de tirer le meilleur des deux mondes pour concevoir des infrastructures calquées sur vos besoins.

Public, privé ou hybride, quel cloud est fait pour vous ?

Dans la famille cloud, qui allez-vous choisir ? Cette dernière compte trois membres majeurs que sont le cloud public, le cloud privé et le cloud hybride. Il existe également des sous-catégories optimisées pour diverses fonctions et caractéristiques, notamment la mémoire, la capacité d’entrée/de sortie, le stockage, la puissance de traitement, etc. Mais faisons déjà le point sur les trois principales forces en présence.

L’extensibilité du cloud public

Le cloud public est composé de services applicatifs (SaaS, Software-as-a-Service), de stockage (avec parfois des couches supplémentaires comme des fonctions d’analyse) et de calcul assurées par un spécialiste de l’hébergement depuis un centre de données.

L’étendue de la puissance disponible dans le datacenter permet au cloud public de répondre parfaitement aux besoins d’extensibilité. Pour les entreprises en croissance ou soumise à une forte saisonnalité, ces solutions offrent la souplesse idéale et évitent le sur-provisionnement. Les technologies de provisionnement multi-tenant (ou multi-locataire) permettent de séparer, sur l’équipement physique, les différentes instances virtuelles des clients. Le cloud public est donc sécurisé, mais logiquement moins qu’un cloud privé bâti sur site.

La puissance du cloud privé

Le cloud privé est une installation « sur site », fournie par un spécialiste du cloud qui va accompagner le déploiement, la gestion (extension ou réduction des capacités) et le fonctionnement de l’infrastructure. L’aspect multi-tenant est important car l’IT a ainsi la possibilité de créer plusieurs machines virtuelles pour les tâches informatiques complexes, et ce, depuis un seul boîtier physique.

“Le « cloud privé managé » offre tous les bénéfices du modèle privé
sans avoir à se préoccuper des aspects opérationnels.”

Avantage important, le cloud privé peut être déployé derrière le pare-feu d’une entreprise et est donc intrinsèquement plus sécurisé que le cloud public. Il sera particulièrement adapté à certains cas d’usage impliquant des données sensibles et aux entreprises évoluant dans des secteurs très réglementés comme la banque ou la santé. Il réclame en revanche des compétences spécifiques pour être correctement géré. Les utilisateurs de ce type de plateforme peuvent faire appel à un service de « cloud privé managé », ce qui leur permet d’offrir tous les bénéfices du modèle privé sans se préoccuper des aspects opérationnels, pris en charge par le partenaire.

Le réalisme du cloud hybride

Le cloud public et le cloud privé présentent tous deux des avantages, extensibilité pour l’un et sécurité pour l’autre, mais ces deux voies ont également leurs limitations. C’est pourquoi le cloud hybride, en tant qu’association logique de ces deux scénarios de déploiement, s’impose comme l’option la plus prudente pour de nombreux cas. La combinaison de services cloud public et privé permet d’obtenir le meilleur équilibre entre coûts, sécurité, performance et agilité.

Mais est-ce aussi simple ? Oui et non. Car cet assemblage peut également générer davantage de complexité dans sa gestion au quotidien. Pour éviter de multiplier les outils, le cloud hybride nécessite la mise en œuvre d’une solution de gestion, elle aussi hybride, capable de naviguer entre les différentes couches du cloud pour gérer les applications de l’entreprise, qu’elles soient sur le cloud privé ou public. Le cloud est à la portée des entreprises de toutes tailles et impliquées dans tous les marchés verticaux. Mais pour profiter de cette flexibilité et bénéficier de toute l’efficacité possible, une couche d’intelligence supplémentaire s’impose.

 

Béatrice Hass

Béatrice Hass

Béatrice Hass est en charge du Marketing Dell pour les Services de Consulting, Déploiement et Support. De par ses précédentes expériences au sein de SSII, elle est tout particulièrement concentrée sur les enjeux liés à la transformation de leurs infrastructures, et en particulier l’adoption et l’implémentation de solutions Cloud.

Derniers articles:

 

Tags: Cloud Computing