Home » Technologie »  Mobilité » BYOD : une affaire de « quick wins »

BYOD : une affaire de « quick wins »

Tech Page One

Les gains liés à la mise en place d’une politique de BYOD encadrée peuvent s’avérer conséquents. Les projets, même simples, peuvent générer des bénéfices rapides. Autant commencer par là ! Voici quelques conseils pour réussir votre premier projet de BYOD et obtenir des « quick wins ».

BYOD : une affaire de « quick wins »

Les idées reçues ont la peau dure ! Mais elles empêchent, souvent à tort, la mise en place de projets pourtant porteurs de valeurs et de bénéfices pour l’entreprise. « Complexes », « longs », « risqués », les projets BYOD traînent derrière eux une mauvaise image qui freine leur mise en place. Travailler sur un projet simple, en préambule d’une stratégie globale de BYOD, peut permettre de lutter contre ces appréhensions. La mise en œuvre des meilleures pratiques n’en sera que plus aisée ultérieurement.

Pour bien délimiter le périmètre d’action, il est important de se poser les bonnes questions afin de déterminer au plus juste les contours de votre premier déploiement (quels utilisateurs, quels services, quels solutions,…). Définissez les exigences d’un petit groupe de volontaires et personnalisez la stratégie en conséquence.

Appuyez-vous sur l’infrastructure existante et sur des applications SaaS pour garantir un déploiement simple et sécurisé. Dans un environnement BYOD, les équipes informatiques n’ont plus à s’occuper de la fourniture et de la maintenance des périphériques. Avec le SaaS, elles pourront en plus se décharger du déploiement et de la maintenance des applications. Simple !

Quels quick wins pour un projet de BYOD ?

Les avantages d’un déploiement de type BYOD portent en premier lieu sur les coûts mais ne s’y limite pas. La flexibilité ainsi proposée favorise également la satisfaction des utilisateurs et donc leur plus grand respect des politiques de sécurité interne.

Les coûts d’acquisition de matériel sont considérablement réduits. Les équipes IT seront moins sollicitées pour des problèmes liés à l’utilisation des équipements, dégageant ainsi du temps pour d’autres tâches. Permettre l’utilisation des terminaux personnels permettra en outre à la DSI de favoriser l’alignement de l’IT sur les besoins métier. L’informatique n’est alors plus perçue comme un simple centre de coûts mais bien comme un centre de profits et une source de croissance pour le business.

Une entreprise spécialisée dans les services du secteur de l’énergie a ainsi pu observer une économie de plus de 60 000 dollars par mois après avoir déployé une stratégie de BYOD auprès de ses 2 000 collaborateurs. Auparavant, la gestion des 1 700 appareils mobiles connectés lui coûtait environ 182 000 dollars mensuels, soit près de 2,2 millions de dollars par an. L’entreprise octroie une allocation mensuelle à chaque employé concerné, qui peut alors choisir parmi une liste de smartphones. À terme, l’entreprise espère réduire sa facture mensuelle à 100 00 dollars.

La capacité à travailler de manière flexible et à changer les habitudes de travail pour apporter plus de souplesse représente également un gain rapide de productivité. Les utilisateurs choisissent les fonctionnalités dont ils ont besoin, ce qui permet à l’entreprise de bénéficier d’une meilleure productivité. Un travailleur à distance privilégiera l’utilisation de son propre ordinateur alors qu’un collaborateur nomade appréciera de pouvoir se connecter directement via sa tablette ou son ordinateur portable au système d’information de l’entreprise. Dans les deux cas, ils se montrent plus réactifs et efficaces.

Les collaborateurs apprécient la mise en place du BYOD au sein de leur entreprise, preuve, d’une part, de la capacité d’innovation de l’IT, et, d’autre part, de la prise en compte de leurs besoins réels. Une situation qui participe à la fidélisation des collaborateurs et donc à la réduction globale des coûts : une charge de travail moindre au niveau informatique quant à la gestion des départs, des budgets formation optimisés, plus de perspectives sur le long terme…

 

Karim Bousedra

Karim Bousedra

Karim Bousedra est en charge du Marketing Dell pour les solutions de poste de travail. Avant son passage au Marketing, il a été chef des ventes pour la France et l’Europe du sud dans différents segments clients. Spécialiste de l’évolution des postes de travail, et notamment de la mobilité, il en suit et décrypte les nouveaux usages et leurs impacts sur les entreprises françaises.

Derniers articles:

 

Tags: Technologie,  Mobilité