Home »  Technologie » Big Data » La face cachée du data scientist

La face cachée du data scientist

Tech Page One

Un peu statisticien, un peu informaticien, un peu mathématicien, un peu métier aussi… Qui est vraiment le fameux « data scientist » ? Portrait d'un mouton à 5 pattes.

C’est « le job le plus sexy du 21ème siècle ». Avec cette formulation, la Harvard Business Review a donné en 2012 un formidable coup de projecteur sur un métier méconnu. Le data scientist allait devenir celui que s’arrachent les entreprises, le seul capable de tirer une réelle valeur des monceaux de données qui déferlent sur les organisations. Mais le data scientist est une perle rare. Car étant donnés le volume et la variété des données à traiter, les technologies à exploiter, les calculs à réaliser et les objectifs métier à maîtriser, ce profil est extrêmement difficile à dénicher.

Le réseau social professionnel LinkedIn vient de publier les compétences les plus recherchées de 2016 par les recruteurs. Dans le top 10, on retrouve le calcul distribué, l’analyse statistique et l’ingénierie des données. Trois domaines d’expertise qui concourent à mettre en place une plateforme d’analyse. Ces connaissances, déjà très prisées donc, ne sont pourtant qu’une partie de ce que doit connaître un data scientist. Encore faut-il ajouter les mathématiques, le développement informatique, le machine learning ou encore Hadoop. Dans ce contexte, plusieurs options s’offrent aux entreprises : trouver et recruter le candidat idéal, constituer une équipe pluridisciplinaire guidée par une personne disposant de notions dans chacun des domaines ou faire appel à un partenaire réunissant toutes ces expertises.

La face cachée du data scientist

 

Dell EMC Forum

 

Denis Montillet

Denis Montillet

Actuellement en charge du marketing B2B chez Dell France, Denis Montillet pilote les initiatives stratégiques autour de la gestion des données, de la convergence, des technologies « software-defined » et du cloud.

Derniers articles:

 

Tags: Big Data, Technologie