Home » Technologie » Convergence » Les 5 bénéfices de l’hyperconvergence

Les 5 bénéfices de l’hyperconvergence

Tech Page One

Administration simplifiée, évolution flexible, ressources optimisées, quels sont les avantages clés des environnements hyperconvergés ?

Les 5 bénéfices de l'hyperconvergence

Il est temps de passer à l’étape supérieure. Utiliser la convergence pour consolider serveurs, stockage et réseau fait sens d’un point de vue business. Mais la convergence n’est en réalité que le point de départ de la démarche : une autre approche, l’hyperconvergence, permet d’aller encore plus loin dans la gestion de ses ressources informatiques.

Contrairement aux systèmes convergés, constitués de composants distincts configurés pour fonctionner ensemble, une solution hyperconvergée est une appliance unique conçue pour offrir un maximum d’évolutivité via l’ajout de modules additionnels. Le potentiel est tel que d’après les dernières estimations IDC, le marché de l’hyperconvergence a connu une hausse de 148 % au cours du premier trimestre 2016, par rapport à l’année précédente. Plus de 370 millions de dollars ont été investis sur cette période par les entreprises. Voici les cinq principaux avantages qui séduisent les responsables IT.

1. La fin des silos

Les dispositifs hyperconvergés permettent de réunir les ressources de stockage et de calcul en une seule et unique solution virtualisée. Principal bénéfice de cette méthode, il devient possible pour les entreprises de répondre aux besoins en puissance de traitement et en espace de stockage avec une seule machine. Un véritable choc de simplification en comparaison des infrastructures traditionnelles en silos qui nécessitent des systèmes dédiés pour chaque ressource.

2. Une meilleure exploitation des ressources

Conséquence de ce premier avantage, l’administration des systèmes hyperconvergés est beaucoup plus simple. L’informatique traditionnelle s’appuie sur différentes équipes, chacune chargée de la gestion d’une partie de l’infrastructure : stockage, virtualisation ou réseau. Dans le monde de l’hyper-convergence, ces barrières n’existent plus. Plutôt que de faire appel à une multitude d’applications, les responsables IT peuvent gérer la pile complète via une console unique d’administration.

Une capacité qui peut par ailleurs être étendue aux équipements existants. Certaines solutions d’hyperconvergence comprennent effectivement des technologies « software-defined », qui permettent d’ajouter une couche de virtualisation par-dessus les équipements serveur, stockage et réseau de l’entreprise, afin de les intégrer à un pool global de ressources. De cette manière, l’organisation peut à la fois simplifier les tâches d’administration et mieux exploiter son legacy.

“Rassembler toutes les ressources matérielles dans une seule machine ne signifie pas perdre en flexibilité, bien au contraire.”

3. Un interlocuteur unique

Les équipes IT font face à une pléthore de solutions matérielles et logicielles, potentiellement intéressantes pour l’entreprise. Mais pour pouvoir se consacrer davantage à l’évaluation de toutes ces innovations et passer moins temps à maintenir les systèmes en place, les décideurs technologiques doivent entretenir de solides relations avec leurs partenaires. Avec une infrastructure hyperconvergée, un seul et unique fournisseur fournit l’intégralité de l’infrastructure. Plutôt que de recourir à un écosystème qui peut parfois être complexe et chronophage à gérer, les entreprises peuvent désormais profiter d’un interlocuteur unique.

4. Une IT alignée avec le métier

Autre aspect primordial à comprendre, rassembler toutes les ressources matérielles dans une seule machine ne signifie pas pour autant perdre en flexibilité, bien au contraire. Les systèmes hyperconvergés sont modulaires et conçus pour s’adapter à l’évolution des besoins de l’entreprise. La clé de cette évolutivité réside dans l’intelligence logicielle. Les responsables IT peuvent en effet ajouter des appliances supplémentaires, qui seront automatiquement intégrées au pool global de ressources, pour augmenter les capacités et les performances. Au lieu de devoir sans cesse ajouter de nouveaux composants, l’entreprise étend ses capacités simplement avec un ou plusieurs modules additionnels.

5. Des architectures sur mesure

Une fois trouvé le partenaire doté de l’expertise nécessaire dans les domaines du calcul, du stockage et du réseau, celui-ci pourra accompagner l’entreprise dans la définition précise de ses besoins. Il pourra proposer des appliances sur mesure, préconfigurées et adaptées à des charges de travail spécifiques.

 

Denis Montillet

Denis Montillet

Actuellement en charge du marketing B2B chez Dell France, Denis Montillet pilote les initiatives stratégiques autour de la gestion des données, de la convergence, des technologies « software-defined » et du cloud.

Derniers articles:

 

Tags: Convergence, Technologie,  Virtualisation