Home »  Business » Entreprise responsable » Transformation numérique : ce qu’en disent les utilisateurs

Transformation numérique : ce qu’en disent les utilisateurs

Tech Page One

Mobilité facilité, collaboration renforcée, tâches automatisées… les entreprises européennes foncent vers le numérique pour améliorer leur productivité. Mais qu’en disent les premiers concernés ?

Transformation numérique : ce qu’en disent les utilisateurs

Les nouvelles technologies s’implantent dans les entreprises plus rapidement que jamais. La transformation numérique change la façon dont les gens travaillent, la perception qu’ils ont de leur employeur et les perspectives d’évolution qu’ils se projettent. Voici 10 exemples de transformations en cours dans les entreprises européennes relevées dans une étude menée par Dell et Intel.

1. L’accès à la technologie est clé

Près de deux salariés français sur cinq seraient prêts à quitter une entreprise où les technologies utilisées sont obsolètes. Un employé sur cinq en Allemagne partirait en raison de ressources IT trop limitées. Au Royaume-Uni, les millennials sont 70 % à dire que la technologie influence leurs choix de carrière.

2. Les interactions réelles comptent aussi

Une grande majorité (72 %) de professionnels allemands préfèrent les communications en face à face avec leurs collègues plutôt que des échanges à distance. Près des trois quarts (74 %) indiquent que des bonnes relations sont importantes pour une bonne collaboration.

3. La technologie personnelle mène la danse

La moitié des salariés allemands, 38 % des Français et 36 % des britanniques pensent que la technologie dont ils disposent chez eux surpassent celle de l’entreprise. Environ la moitié des employés français n’utilisent pas les appareils professionnels à des fins personnels. Et très peu de britanniques perçoivent leur entreprise comme une utilisatrice précoce de technologies innovantes.

4. Le travail à distance s’installe

Les jeunes professionnels français associent le travail à distance à une meilleure qualité de vie. En Allemagne, 94 % des personnes travaillant à distance se disent heureuses dans leur travail. Plus de la moitié des employés distants au Royaume-Uni estiment bénéficier d’un bon support technologique.

5. Les nomades ont des besoins différents

La flexibilité dans le travail n’a pas la même signification pour tout le monde. Pour les as du télétravail ou les maîtres du déplacement, le poste et les solutions mis à disposition seront différentes de ceux d’un champion du bureau. Mais dans un cas comme dans l’autre, l’équipement devra répondre à des besoins spécifiques. 90 % des travailleurs distants soulignent l’importance de la technologie dans leur choix de poste, comme 81 % des employés de bureau.

6. Le bureau est toujours crucial

La moitié des employés allemands (53 %) estiment toujours être plus efficace au bureau, tout comme les britanniques. Le travail distant monte néanmoins en puissance de l’autre côté de la Manche, avec des 38 % des millennials qui eux disent travailler mieux à l’extérieur du bureau.

7. Une technologie déficiente nuit à la productivité

Près de la moitié (48 %) des salariés en France affirment que les appareils lents et les applications instables sont la source de leurs plus importantes pertes de temps au travail. Moins d’un sur cinq cite la technologie comme un des aspects de leur travail dont ils sont le plus satisfait.

8. Le bureau intelligent encore en construction

La mobilité et le « smart office » seront les clés de la réussite dans le futur. Mais il reste encore du chemin à parcourir. Les professionnels allemands comptent toujours sur des outils traditionnels comme la téléphonie fixe et le PC de bureau, utilisés respectivement par 77 % et 71 % d’entre eux. Et la plupart (55 %) ne s’attendent pas à travailler dans un environnement plus moderne dans les cinq prochaines années.

9. Les travailleurs prêts pour le virtuel

Deux tiers des employés en France, et particulièrement les travailleurs distants (82 %) et les millennials (78 %), sont prêts à utiliser la réalité augmentée et la réalité virtuelle dans leur travail. Au Royaume-Uni, l’utilisation de ces technologies pour résoudre des problèmes (27 %) ou pour effectuer des formations (23 %) suscite également de l’intérêt chez les jeunes professionnels.

10. L’automatisation peut aider

Plus des deux tiers (69 %) des travailleurs français pensent que l’intelligence artificielle pourrait rendre leur travail plus simple. Les employés distants (50 %) et millennials (54 %) du Royaume-Uni estiment eux aussi que leur mission serait facilitée, notamment par l’élimination des tâches répétitives.

 

Mark Samuels

Mark Samuels

Mark Samuels est un journaliste d'affaires spécialisé dans les questions liées au leadership informatique. Anciennement rédacteur à CIO Connect et éditeur à Computing, il a travaillé pour de diverses organisations, y compris pour Economist Intelligence Unit, Guardian Government Computing et Times Higher Education. Mark est aussi un contributeur à CloudPro, ZDNetUK, TechRepublic, ITPro, Computer Weekly, CBR, Financial Director, Accountancy Age, Educause, Inform et CIONET. Mark possède une vaste expérience dans l'écriture des articles portant sur la façon de l'utilisation et d'adoption de la technologie dans les affaires par les responsables informatiques.

Derniers articles:

 

Tags: Entreprise responsable, Productivité, Transformation des modes de travail,  Business