Home »  Business » Entreprise responsable » Télétravail : loin du bureau, loin du boulot ?

Télétravail : loin du bureau, loin du boulot ?

Tech Page One

Avec les solutions de mobilité actuelles, il est possible d’être tout aussi productif lorsque l’on télétravaille que lorsque l’on travaille au bureau. Voici au moins cinq raisons de faire confiance aux collaborateurs qui font ce choix.

Télétravail : loin du bureau, loin du boulot ?

Loin du bureau, loin des préoccupations de l’entreprise ? Cette question est une inquiétude majeure des managers actuels, qui redoutent plus que tout de perdre le contact avec les collaborateurs de leurs équipes travaillant à distance. Mais ce n’est pas une fatalité, même dans les entreprises avec des salariés qui télétravaillent 30 heures ou plus chaque semaine. Il existe au moins 5 bonnes raisons qui doivent vous inciter à lâcher prise et à faire confiance à vos collaborateurs qui préfèrent travailler à distance.

1. Ils savent ce qu’ils ont à faire et comment

Pour que tout se passe bien en télétravail, le premier enjeu est d’établir une relation de confiance avec le salarié concerné. Le second tient à la capacité de l’équipe à entretenir avec le collaborateur nomade des échanges réguliers et sécurisés. On sait que le plus dur pour ce dernier est de s’habituer à l’absence de conversations amicales autour de la machine à café. En contrepartie, il sait ce qu’il a à faire et se montre le plus souvent très assidu sur les tâches qui lui sont confiées, faute de distractions professionnelles, comme les conversations entre collègues ou les réunions qui tendent à se multiplier.

2. Ils peuvent travailler n’importe où

Avec un ordinateur portable et un smartphone, deux terminaux jugés indispensables par respectivement 62 % et 51 % des collaborateurs, le système d’information n’est jamais bien loin. Nul besoin d’être assis derrière un bureau du siège social pour y accéder ! On trouve déjà dans les rangs des télétravailleurs nombre de commerciaux, de consultants ou de sous-traitants. Certains d’entre eux réalisent une belle carrière sans jamais passer par la case « bureau ».

“Les infrastructures modernes permettent d’établir un lien permanent
entre les terminaux distants et l’entreprise.”

3. Ils sont capables de travailler en sécurité

Certains dirigeants craignent que leurs collaborateurs distants, qui utilisent leurs propres connexions internet et ont installé leurs bureaux en dehors du périmètre sécurisé par un pare-feu, ne représentent des proies idéales pour les hackers. Ils pourraient aussi être plus vulnérables aux malware et tentatives de phishing opérées par des pirates indélicats.

Il est temps de tordre le cou à ces idées reçues. Les infrastructures modernes permettent de sécuriser l’entreprise mobile et d’établir un lien permanent entre les terminaux distants et l’entreprise, et ce même lorsque ces derniers se connectent depuis des zones très isolée. Il appartient aussi aux managers de veiller à ce que toutes les données qui transitent entre le terminal distant et l’entreprise soient cryptées.

4. Ils savent gérer les données sensibles

Les recherches qui ont été menées jusqu’ici nous indiquent que 52 % des travailleurs nomades ont accès à des données sensibles, comme les noms de certains contacts ou leurs coordonnées bancaires. Pour éviter les risques, il est dans ce cas conseillé de faire appel à un partenaire pour sécuriser les liaisons et vérifier que les terminaux fournis ainsi que leurs systèmes d’exploitation, restent en conformité avec la politique de sécurité définie en interne. Ce faisant, le manager sera rassuré sur la capacité de son collaborateur à accomplir sa mission depuis chez lui. Sans aucun risque !

5. Ils peuvent obtenir d’excellents résultats avec les bons outils

Télétravail ne doit pas être synonyme d’isolement. C’est d’autant plus vrai aujourd’hui qu’il est possible d’établir des communications sécurisées entre tous les collègues, où qu’ils soient. Dotez-vous de services de collaboration cloud, déployez des réseaux privés virtuels (VPN) pour sécuriser l’accès distant à votre réseau, et installez pour finir un système d’authentification unique (SSO, pour « Single Sign On »). Vous serez dès lors certain que seuls les utilisateurs dûment authentifiés sont autorisés à accéder aux ressources clés de l’entreprise…

 

Mark Samuels

Mark Samuels

Mark Samuels est un journaliste d'affaires spécialisé dans les questions liées au leadership informatique. Anciennement rédacteur à CIO Connect et éditeur à Computing, il a travaillé pour de diverses organisations, y compris pour Economist Intelligence Unit, Guardian Government Computing et Times Higher Education. Mark est aussi un contributeur à CloudPro, ZDNetUK, TechRepublic, ITPro, Computer Weekly, CBR, Financial Director, Accountancy Age, Educause, Inform et CIONET. Mark possède une vaste expérience dans l'écriture des articles portant sur la façon de l'utilisation et d'adoption de la technologie dans les affaires par les responsables informatiques.

Derniers articles:

 

Tags: Entreprise responsable, Productivité,  Business