Home »  Business » Esprit d’entreprise » Êtes-vous prêt pour la 4e révolution industrielle ?

Êtes-vous prêt pour la 4e révolution industrielle ?

Tech Page One

Robotisation, nanotechnologie, informatique quantique, une nouvelle vague d’innovation s’apprête à déferler sur les entreprises. Un seul mot d’ordre : anticiper.

Êtes-vous prêt pour la 4e révolution industrielle ?

« Le changement est la seule constance ». Pendant des années, les stratèges d’entreprise ont répété à l’envie ce proverbe. Mais au vu des développements technologiques de ces dernières années, une autre constance se dégage. Les leaders de demain seront ceux qui auront été capables d’anticiper, voire même de mener, les changements de leur marché. « Le futur ne peut être prédit, mais les futurs peuvent être inventés », soulignait Dennis Gabor, prix Nobel de physique.

Le futur doit faire partie du plan opérationnel de nos entreprises. Si vous pensez que nous sommes passés par de nombreux bouleversements technologiques ces dernières décennies, sachez que vous n’avez encore rien vu. Car la cadence va encore s’accélérer. Dans notre futur proche (c’est à dire, à partir de demain), nous allons assister aux changements massifs portés par la quatrième révolution industrielle.

Entreprise cherche futurologue

La première révolution industrielle était l’industrialisation. La seconde, la production de masse et le travail à la chaine. La troisième était l’automatisation et l’ère de l’ordinateur. La quatrième, elle, se déroule maintenant, et correspond à l’âge de la robotique. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’elle ne tourne qu’autour des robots. Nous sommes également en plein milieu d’une avancée massive dans les nanotechnologies, l’internet des objets, les villes intelligentes, l’imprimante 3D, les biotechnologies, le calcul quantique ou encore les véhicules autonomes.

“Plus une organisation cherche à anticiper les bouleversements futurs
dans ses activités, plus ses bénéfices augmentent à terme.”

Les entreprises font d’ores et déjà appel à une nouvelle génération de professionnels visant à adapter le business aux changements à venir. Ces « futurologues » (Chief futurology officers) sont considérés par IDC comme des « créateurs d’avenir » pour les entreprises qui les emploient. L’index de l’informatique tournée vers l’avenir montre que plus une organisation cherche à anticiper les bouleversements futurs dans ses activités, plus ses bénéfices augmentent à terme.

Un bouleversement extrême

Dans la pratique, le bouleversement est extrême. Les compagnies tournées vers l’avenir vont devoir remettre en question leurs certitudes et leurs business model. Créer un produit pour l’amener sur son marché historique ne sera plus suffisant – il sera nécessaire de jouer sur tous les canaux de distribution, dans la mesure où les cycles vont considérablement se raccourcir et que les produits et services vont devoir évoluer bien plus rapidement qu’avant.

Soutenir ce changement passe par la création d’une infrastructure technologique plus souple. Les systèmes open-source et définis par logiciels seront d’une importance capitale. La quatrième révolution industrielle est une nouvelle période de changement constant et les firmes de tous secteurs doivent se remettre en question, sous peine de connaître de sérieuses difficultés.

 

Adrian Bridgwater

Adrian Bridgwater

Avec plus de vingt ans d’expérience dans la presse, Adrian est un journaliste spécialisé dans la technologie. Principalement, il rédigeait des analyses des nouvelles technologiques portant sur le développement de l’application logicielle « beat ». Il est présent dans le monde des médias également en tant qu’analyste, évangéliste technologique et consultant en matière de gestion de contenu. Il a passé une grande partie de ces dix dernières années en se concentrant sur l'open source, l'analyse de données et la business intelligence, le cloud, les appareils mobiles et la gestion de données.

Derniers articles:

 

Tags: Esprit d’entreprise,  Business