Home »  Business » Entreprise responsable » Moderniser sans se ruiner : mission impossible ?

Moderniser sans se ruiner : mission impossible ?

Tech Page One

La modernisation d'un système d’information, pierre angulaire de la transformation digitale, peut s’avérer coûteuse. La solution ? Bien peser le pour et le contre de chaque investissement et tirer profit des nouvelles solutions de financement, comme le leasing.

Moderniser sans se ruiner : mission impossible ?

Dans un univers en pleine transformation, il est toujours dangereux pour une entreprise de faire du surplace, sans investir dans l’innovation et moderniser son organisation : elle risque d’être coiffée au poteau par des concurrents plus agiles. Il n’est pas pour autant indispensable d’être à la tête d’une confortable trésorerie pour se lancer. De plus en plus d’entreprises choisissent d’investir à leur rythme dans de nouvelles technologies qui commencent à leur apporter un retour sur investissements dès l’adoption.

Pourquoi investir ?

Dans les organisations où les contraintes budgétaires sont les plus fortes, comme celles du secteur public, il peut être tentant de faire durer autant que possible les actifs technologiques existants. Malheureusement, ce n’est pas toujours simple. Car les situations de sur-dépendance d’une entreprise à des matériels et logiciels vieillissants peuvent entraîner d’autres difficultés. En particulier une perte de compétitivité de l’entreprise sur son segment de marché. Les dirigeants les plus clairvoyants ont déjà pris conscience de cet enjeu : une enquête menée en 2016 par Gartner auprès d’un panel de PDG de groupes internationaux révèle que la moitié d’entre eux s’attendent à ce que leurs domaines d’activité soient littéralement transformés par le numérique.

Comment justifier les investissements ?

D’autres études montrent cependant qu’ils tendent à réduire les budgets alloués aux DSI en charge de la transformation. IDC précise notamment que la moitié des DSI interrogés par ses soins estimaient récemment que leurs budgets allaient stagner cette année ou bien qu’ils risquaient d’être revus à la baisse. Dans une autre enquête, le cabinet de recrutement Harvey Nash et KPMG rappellent que la fonction de DSI est toujours intimement liée à la volonté de leurs employeurs de réduire les coûts : 37 % des PDG chercheraient avant tout à s’appuyer sur les technologies de l’information pour réduire les dépenses de leurs organisations.

“L’informatique ne se paie plus en une fois, mais tout au long du cycle de vie.”

Conséquence logique : les décideurs informatiques ou métier qui plaident en faveur de nouveaux investissements IT doivent prouver que les modernisations du système d’information envisagées pourront bel et bien être effectuées de façon efficace et en limitant les dépenses. Une solution peut être de s’appuyer sur des solutions de financement en leasing (crédit-bail) : elles permettent de louer les solutions tout en se réservant la possibilité de lever une option d’achat en fin de contrat. L’entreprise peut ainsi lisser ses investissements dans le temps et veiller à ce que le coût total de possession (TCO, pour « Total Cost Ownership ») n’excède pas le montant prévu.

Attendre ou pas ?

La modernisation de l’IT n’est pas forcément synonyme d’énormes chantiers et de paiements initiaux exorbitants ! Pour les dirigeants, c’est un changement de paradigme qu’il convient d’avoir en tête : l’informatique ne se paie plus en une fois mais tout au long du cycle de vie des produits – lors de l’adoption, du déploiement, de la maintenance et parfois même du renouvellement.

Entre autres avantages, la location financière (« operating lease », en anglais) vous aide à faire évoluer régulièrement, et à des coûts réduits, vos parcs de logiciels et de matériels. Bien souvent, la location de solutions IT est devenue plus intéressante que leur acquisition : le leasing sur six ans de deux générations de serveurs x86 coûte par exemple 32 % moins cher que l’achat d’un seul serveur. Reste à trouver le partenaire en mesure de vous proposer des solutions de financement parfaitement adaptées à vos besoins et suffisamment flexibles pour pouvoir évoluer lorsque de nouveaux besoins apparaîtront.

 

Mark Samuels

Mark Samuels

Mark Samuels est un journaliste d'affaires spécialisé dans les questions liées au leadership informatique. Anciennement rédacteur à CIO Connect et éditeur à Computing, il a travaillé pour de diverses organisations, y compris pour Economist Intelligence Unit, Guardian Government Computing et Times Higher Education. Mark est aussi un contributeur à CloudPro, ZDNetUK, TechRepublic, ITPro, Computer Weekly, CBR, Financial Director, Accountancy Age, Educause, Inform et CIONET. Mark possède une vaste expérience dans l'écriture des articles portant sur la façon de l'utilisation et d'adoption de la technologie dans les affaires par les responsables informatiques.

Derniers articles:

 

Tags: Entreprise responsable, Esprit d’entreprise,  Business