Home »  Business » Esprit d’entreprise » Maintenance : comment économiser du temps

Maintenance : comment économiser du temps

Tech Page One

Les technologies d’automatisation permettent d’offrir de nouveaux services de maintenance plus proactifs et toujours en phase avec les évolutions des systèmes d’information.

Maintenance : comment économiser du temps

79 %, c’est le pourcentage moyen de temps consacré par les spécialistes de l’IT sur les tâches courantes liées aux opérations et à la maintenance, selon le cabinet IDC. Les DSI sont nombreux à vouloir trouver des solutions pour faire en sorte que leurs équipes puissent consacrer davantage de temps à la transformation de l’entreprise.

Mais cette bascule n’est possible qu’à une condition : l’entreprise doit se doter d’un service de maintenance de confiance, lui permettant de réduire le nombre d’interruptions de services liées à des pannes informatiques et par là même d’accroître la productivité de tous les collaborateurs.

Comment évolue la demande à l’heure du “tout digital” ?

Dans un monde idéal, l’équipe de support et de maintenance devrait avoir déjà identifié les points les plus sensibles à surveiller en priorité, et déterminé une liste d’actions visant à faire en sorte que les petites difficultés ne deviennent pas un jour de gros problèmes.

Les besoins en faveur d’une approche plus proactive des services de support sont d’autant plus importants que l’IT s’immisce partout dans les opérations quotidiennes. Et ils sont boostés par la diversification et la multiplication des objets connectés et des terminaux utilisés par des collaborateurs de plus en plus enclins à apporter avec eux leurs propres devices (smartphone, tablette…) dans l’entreprise.

En parallèle, on assiste – logiquement – à une multiplication des quantités de données produites et stockées au quotidien. Ces informations ayant vocation à alimenter une variété de services cloud, les managers IT sont sous pression pour en améliorer la disponibilité et réduire à la portion congrue les risques de sécurité.

Qu’est-ce qu’un bon service de support ?

Dans ce contexte, l’institut Intelliclear Research souligne qu’un responsable informatique a tout intérêt à faire appel à un partenaire en mesure de lui offrir un support de bout-en-bout s’il veut réduire les temps d’indisponibilité et améliorer la productivité et l’innovation. Il lui faut un accès privilégié à un support externe, à des services de réparation en urgence des dommages accidentels et surtout à des outils de diagnostic proactifs capables de faciliter la prévention et la résolution automatique des problèmes. Grâce aux techniques de maintenance prédictive, l’entreprise peut éviter les pannes et réduire le temps consacré aux « simples » réparations par le personnel IT.

Quels sont les avantages concurrentiels liés au contrôle proactif ?

Une mise à jour entraînant un crash du système d’exploitation ou un collaborateur qui fait tomber son terminal, ce sont des choses qui arrivent. Mais lorsque c’est le cas, l’entreprise a intérêt à être équipée d’une vraie technologie d’assistance automatisée. Cela devrait l’aider à identifier un problème avant même que celui-ci ait été signalé par les utilisateurs finaux, puis à faire en sorte que la pièce défectueuse soit remplacée au plus vite ou le logiciel réparé. L’important est de veiller à faire affaire à un partenaire ultra-réactif, en mesure de résoudre très rapidement les problèmes. A ce jeu, il est intéressant de comparer les différents fournisseurs à travers les benchmarks publiés sur le web, des retours d’expériences d’autres entreprises ou encore des tests réalisés en interne.

 

Mark Samuels

Mark Samuels

Mark Samuels est un journaliste d'affaires spécialisé dans les questions liées au leadership informatique. Anciennement rédacteur à CIO Connect et éditeur à Computing, il a travaillé pour de diverses organisations, y compris pour Economist Intelligence Unit, Guardian Government Computing et Times Higher Education. Mark est aussi un contributeur à CloudPro, ZDNetUK, TechRepublic, ITPro, Computer Weekly, CBR, Financial Director, Accountancy Age, Educause, Inform et CIONET. Mark possède une vaste expérience dans l'écriture des articles portant sur la façon de l'utilisation et d'adoption de la technologie dans les affaires par les responsables informatiques.

Derniers articles:

 

Tags: Esprit d’entreprise,  Business