Home »  Business » Entreprise responsable » C’est quoi, être “future ready” ?

C’est quoi, être “future ready” ?

Tech Page One

Loin de se limiter à une simple question technique, la stratégie « future ready » est une philosophie globale, mêlant IT et business, avec un objectif unique : préparer votre entreprise à relever les défis à venir.

C’est quoi, être “future ready” ?

Les entreprises prêtes à saisir les opportunités d’aujourd’hui seront les leaders de demain. C’est en somme la promesse formulée par les fournisseurs de technologies numériques, qui encouragent les professionnels à préparer dès maintenant le prochain business en investissant dans des solutions dites « future ready ». Mais que signifie exactement être « future ready » ?

Croire à l’incroyable

Être capable de préparer le futur est avant tout une question d’ouverture d’esprit. Il y a seulement une dizaine d’années, peu aurait parié sur une telle explosion de l’utilisation des tablettes. Comprendre que de tels bouleversements peuvent se produire à n’importe quel moment et redistribuer les cartes ; accepter que ce changement ne soit pas qu’une question technologique, mais puisse également avoir un impact sur des secteurs aussi variés que la médecine, le transport, l’administration ou le commerce ; admettre que ce qui est impossible aujourd’hui peut devenir normal demain, que nous vivrons peut-être bientôt 200 ans ou que nous pourrons voyager à 1 000 km/h ; voilà ce que signifie être « future ready ».

Une relation d’avenir avec la technologie

Toutes les prochaines révolutions ne seront bien entendu pas technologiques. En revanche, il y a fort à parier que l’IT sera le fondement de la majorité d’entre elles. La capacité des entreprises à contrôler leur infrastructure sera donc un facteur clé de leur aptitude à innover. Et dans ce cadre, le passage à un environnement software-defined sera un facilitateur de premier ordre pour déployer et gérer les environnements informatiques nécessaires à la vitesse du logiciel plutôt que de devoir manipuler du matériel complexe.

Le décalage homme-machine

Le problème auquel sont confrontées aujourd’hui les entreprises est que la technologie évolue plus vite que les hommes. Le datacenter peut prendre très rapidement le chemin des systèmes convergés et pilotés par le logiciel, mais les compétences requises pour opérer ces nouvelles infrastructures sont difficiles à dénicher. C’est pourquoi l’humain doit être placé au centre des priorités.

« Une organisation « prête pour l’avenir » étend continuellement les capacités de son infrastructure, explique IDC dans son rapport (L’organisation prête pour l’avenir, novembre 2015), tout en appliquant des pratiques informatiques qui lui permettent d’identifier les besoins changeants du secteur et de la technologie, et d’y répondre. Ces organisations prêtes pour l’avenir ne se contentent pas de réagir rapidement aux changements du marché, elles sont elles-mêmes des moteurs de changement. »

Quel chemin aujourd’hui pour aller vers demain ?

Souvent, les organisations trop cloisonnées éprouvent les plus grandes difficultés à mettre en œuvre leur transformation digitale. Le point de départ pour ces entreprises sera dans un premier temps de s’ouvrir aux plateformes open-source. Rester enfermé dans un environnement propriétaire est aujourd’hui universellement reconnu comme une mauvaise stratégie.

Il n’existe pas de chemin tout tracé pour indiquer la route à suivre. Mais ce qui est certain, c’est que le futur sera adaptable, ajustable, modulable. Le futur sera un monde ou le changement sera la seule constante. Un monde où le logiciel est aux commandes. Voilà ce que signifie être « future ready ».

 

Adrian Bridgwater

Adrian Bridgwater

Avec plus de vingt ans d’expérience dans la presse, Adrian est un journaliste spécialisé dans la technologie. Principalement, il rédigeait des analyses des nouvelles technologiques portant sur le développement de l’application logicielle « beat ». Il est présent dans le monde des médias également en tant qu’analyste, évangéliste technologique et consultant en matière de gestion de contenu. Il a passé une grande partie de ces dix dernières années en se concentrant sur l'open source, l'analyse de données et la business intelligence, le cloud, les appareils mobiles et la gestion de données.

Derniers articles:

 

Tags: Entreprise responsable, Esprit d’entreprise,  Business